Parution : 3 janvier 2013
Les Zindigné(e)s numéro 4
Lutte contre les grands projets inutiles

Zindignées n°4 (hiver 2013)
160 pages - 14 euros - sous la direction de Paul Ariès

Pour le choix d’une une société du "buen vivir"

Les pays pauvres multiplient les dons théoriques aux pays riches englués
dans l’économisme (cette idée que « plus » serait nécessairement égal à
« mieux ») et dans la défense des modes de vie capitalistes (jugés non
négociables par la droite et une partie des gauches). Nous avons déjà
dit aux Z’indigné-e-s tout le bien que nous pensons de notion comme le
sumak Kawsay, le Buen Vivir, etc.

Les mêmes paysans qui avaient fondé le
Mouvement des paysans sans terre ont ensuite créé le Mouvement des
affligés par les barrages… Le MAB dit ne pas être par principe contre
l’énergie hydraulique… mais il questionne : l’énergie pour qui et pour
faire quoi ? La réponse est sans équivoque : il y a déjà bien assez
d’énergie disponible pour satisfaire les besoins humains. Ce sont les
grands groupes, ce sont le capitalisme et le productivisme qui ont
besoin de « toujours plus » (« toujours plus » de production, de
consommation, d’accumulation des richesses, toujours plus loin, plus
grand, plus vite, etc…). Il ne s’agit bien sûr pas de copier à
l’identique les recettes imaginées par les pays les plus pauvres, il
s’agit d’inventer un Bien-vivre, un éco-socialisme, un socialisme
gourmand pour l’Europe du 21e siècle…Oui, nous sommes des militants
anti-extractivistes, c’est pourquoi nous refusons, partout en Europe,
les Grands projets inutiles imposés…

article jeune