Parution : 16 septembre 2013
Les Z’indigné(e)s numéro 6

Les Z’indigné(e)s deviennent mensuel !

Nous sommes heureux de partager avec vous ce numéro de la revue les Z’indigné(e)s, numéro doublement exceptionnel. Exceptionnel déjà car il est sa dernière livraison trimestrielle puisque votre revue deviendra, dès septembre, un nouveau mensuel d’analyse politique pour faire vivre une Objection de croissance amoureuse du Bien vivre, un éco-socialisme adepte de la gratuité et de la réduction du temps de travail. Exceptionnel également parce que nous avons voulu avec ce dernier numéro ouvrir nos colonnes à des amis sud-américains engagés dans le mouvement pour le « buen-vivir ». Nous ne cessons depuis des années d’attirer l’attention de tout ce qui émerge au sein des pays pauvres, en Afrique avec la notion de « plus vivre » tirée de la philosophie négro-africaine de l’existence, en Asie avec le
Bonheur National Brut et plus encore la puissance du mouvement de l’écologie des pauvres en Inde, dans les Amériques avec les concepts de « buen-vivir », d’anti-extractivisme, de pachamamisme (défense de la Terre-Mère) et au sein des populations pauvres des pays riches comme en témoignent le mouvement de l’écologie sociale aux Etats-Unis ou le mouvement Emmaüs.

Nous nous retrouverons, dès septembre, pour poursuivre cette aventure éditoriale dans un contexte politique difficile. Nous n’avons pas voulu que le travail entrepris depuis le 14 juillet 2007 par le bimestriel La Vie est à nous !/Le Sarkophage reste sans suite après sa cessation d’activité. Non seulement nous accueillerons chaque mois les chroniqueurs habituels du Sarkophage mais nous poursuivrons tous les chantiers ouverts en faveur de la gratuité des services publics, d’un revenu garanti, du ralentissement de la vie, de la désobéissance citoyenne, de la démocratie participative.
Nous serons présents cet été avec Les Z’indigné(e) s lors des Universités d’été des Partis de Gauche et communiste comme nous étions en 2012 à celles d’EELV, d’ATTAC et du M’PEP. Nous continuerons à œuvrer pour faire de notre diversité politique une source de richesse et non de division. Nous n’avons pas pour habitude de nous cacher la réalité : l’ère du temps est à la droitisation des idées, avec le rapprochement de l’extrême-droite frontiste et de l’UMP, avec une deuxième gauche devenue une seconde droite, avec une progression des thèmes de droite y compris au sein des milieux de la décroissance bigote et austéritaire. C’est pourquoi nous avons décidé de passer à un rythme de parution plus soutenue parce que les acquis théoriques dont témoigne notamment ce numéro doivent se traduire politiquement... Oui certaines familles des gauches commencent à bouger, certes pas assez vite, pas assez loin, pas de façon assez décisive, mais on ne fait jamais du neuf qu’avec du vieux ! On recommence toujours par le milieu comme le disait Daniel Bensaïd. Nous ne demandons surtout à personne de renoncer à son identité, nous avons besoin de toutes les traditions des gauches antiproductivistes et de l’écologie.

- Dans la rubrique: Les Revues
Paul Ariès
Parution : 23 août 2012
Parution : 22 août 2012
Parution : 11 juin 2012
Parution : 16 mai 2012
Parution : 14 décembre 2011
Parution : 13 décembre 2011
article jeune